Reprendre la parole...

http://infocraties.zeblog.com/



...Surtout lorsqu'on me demande de fermer ma gueule!


Add to Technorati Favorites

Pour s'y retrouver


Calendrier

« Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Contacts

Catégories

Liens

Derniers billets

Compteurs

Fils RSS

Sous les pavés, le procès!

Par Infocrate :: 22/05/2006 à 10:42 :: 7. Fascisation des esprits
 



La France répressive
? Quelques chiffres:

"(...) Les chiffres de la répression fournis par la chancellerie
sont impressionnants : 4 350 arrestations ; 1 985 gardes à vue ; 637
procédures judiciaires (dont 271 comparutions immédiates) qui ont donné
lieu à 71 peines de prison ferme, 167 peines de sursis, travaux
d’intérêt général ou mises à l’épreuve, 188 mesures alternatives.

A la Sorbonne, par exemple, certains étudiants se sont vus interdire
l’accès de leur université pour assister aux cours. Il semblerait qu’une
« liste noire », élaborée par le rectorat, en soit la cause."

Source: ATTAC


Amère victoire que celle qui vient d'être remportée contre cette horreur qu'était le CPE.

Il serait intéressant de trouver les chiffres correspondants aux derniers mouvements sociaux de même ampleur. Juste pour disposer d'un référentiel quant à une autre ampleur, CELLE DE LA REPRESSION!

J'ai le sentiment, mais je peux me tromper, que nous acceptons à nouveau des choses que nous pensions avoir définitivement éradiquer.


Que les casseurs soient punis tombent sous le sens. Les agissements de ces crétins confortent l'opinion  d'autres crétins: les électeurs du FN et ceux de la Nouvelle Droite Extrême, celle qui tente de nous convainvre de vivre dans la peur...
A l'inverse, il est absolument intolérable d'être poursuivi pénalement pour avoir exprimer son opinion.

Ce n'est, par ailleurs, pas le seul exemple récent...

Ce qui est intéressant dans ce phénomène, c'est sa propension à s'auto-alimenter:

Le gouvernement impose de nouvelles règles sociales, s'appuyant sur une habile utilisation de l'"angoisse économique".
L'injustice de ces règles sociales provoquent une vive contestation.
Alors le gouvernement réprime, justifiant cette répression par la "violence des manifestants", et utilise cette dernière afin d'alimenter une autre peur: celle de l'insécurité.
Qui elle même justifie la politique sécuritaire et son cortège de dérapages policiers.
Qui eux alimentent la "haine du flic", le sentiment de révolte du gamin qui prend une claque dans la gueule ou un "t'es encore là, sale bougnoule?" à chaque contrôle d'identité.
Sentiment qui provoque les phénomènes que l'on a connu fin 2005.
Qui eux justifient la politique menée par notre ministre de l'intérieur, etc...etc...

Visiblement, l'arrêt de cette spirale infernale ne viendra pas des politiques, pas de ceux qui nous gouvernent actuellement, quoi qu'il en soit.

Alors revenons aux "petits crétins" qui pensent que brûler une voiture, "ça permet d'exprimer une révolte...t'as vu, c'est parce qu'on en a marre de pas avoir d'avenir...t'as vu?"

Ouais, ouais, on a vu.

"Mortelle l'expression de la révolte...comment ça claquait!".

Mais bon, et maintenant...?
On compte sur les mêmes hommes politiques contre lesquels on s'est soulevés pour mener une vraie politique de la ville (j'adore ce terme à la con!)?

Prendre une carte d'électeur, participer aux débats, bosser avec les associations -bref, s'impliquer dans la vie de ce pays qui est en train de virer au brun-  seraient les premières choses à faire d'ici 2007.

Facile à dire? Et vivre dans un pays où tu prends une claque dans la gueule pour un oui, pour un non, c'est facile? Et vivre dans un pays où tu es sanctionné pénalement à la première manifestation, c'est le bonheur?
Si notre seul moyen d'expression reste de brûler la voiture du voisin smicard, ce sera beaucoup plus difficile après Mai 2007, parce que l'on donnera raison aux statistiques publiées en tête de ce texte.








Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://infocraties.zeblog.com/trackback.php?e_id=41329

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Reprendre la parole... - Blog créé avec ZeBlog