Reprendre la parole...

http://infocraties.zeblog.com/



...Surtout lorsqu'on me demande de fermer ma gueule!


Add to Technorati Favorites

Pour s'y retrouver


Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Contacts

Catégories

Liens

Derniers billets

Compteurs

Fils RSS

L'axe du Bien et ses curieuses méthodes...

Par Infocrate :: 22/05/2006 à 10:40 :: 7. Fascisation des esprits

 




Un article du Nouvel Observateur révèle que la CIA aurait utilisé plus d’un milliers de vol, dans le but de transporter des prisonniers supposés et /ou avérés terroristes depuis 2001.
De nombreuses bases militaires américaines, dans divers états européens, auraient servies aux vols en question, qui s’y seraient posés avec ou sans l’accord des états concernés.
Une commission d’enquête parlementaire à été créée et ses premiers travaux commencent à être rendus publiques. 

Ce qu’on y apprend est édifiant !

Au vu des chiffres, l’ampleur du mal :

A vu de nez (mais mes estimations peuvent être fausses, les maths n’ont jamais été mon fort !), la fréquence de ce type de vols apparaît proprement hallucinante !
Voyons, depuis 2001, on va supposer qu’il s’agit d’une période postérieure à Septembre. Disons Novembre, le temps que « la machine se mette en route », et arrêtons  cette période à Novembre 2005, pour simplifier.
En 4 ans, soit 48 mois, si le nombre de ces vols étaient de 1000 pile, cela ferait une vingtaine par mois !!!
Or l’article dit « (…) plus d’un millier de vols »…

Calcul qui peut paraître inintéressant, de prime abord, mais qui permet de se rendre compte de l’ampleur des activités « CIA-esques », depuis les fameux attentats du 11 septembre.
Cela permet également de comprendre que  le Patriot Act n’est que la face visible de la véritable guerre à laquelle se livre l’administration Bush, services secrets et armée en tête !

Au fait, 20 vols par mois, et combien de « places » dans chaque vol ? Ils sont 500 à Guantanamo (dont 9 seulement connaissent les chefs d’inculpation expliquant leurs détentions)…

Au vu des témoignages, l’ampleur du mépris :

Vous pourrez aller lire les propos recueillis par la commission d’enquête, concernant le cas de six prisonniers bosniaques transférés de Bosnie vers Guantanamo.

On pourra comparer le mépris des « autorités américaines » à l’égard du droit bosniaque à celui qu’elles avaient déjà affiché à l’égard de l’ONU, au moment de la déclaration de guerre à l’Irak.

Au delà de ces deux aspects du problème :

On pourra s’interroger sur la légitimité de telles pratiques.
La lutte contre le terrorisme justifie-t-elle qu’on répande la terreur afin de l’éradiquer ?

Certains philosophes, s’interrogeant sur l’Ancien Régime, avaient conclu que celui-ci avait succombé à la terreur exercée par les seigneurs sur leurs serfs. Terreur justifiée par le fait que les dits seigneurs promettaient protection à leurs « sujets ».
En fait, ceux-ci étaient maintenus dans la peur de l’agression extérieure et souffraient plus des taxes, prélevées malgré les périodes de disettes récurrentes.
Ou du droit de cuissage ou encore, et plus simplement, du droit de vie ou de mort dont jouissait leurs « protecteurs » sur eux.
Le bon sens populaire utilise une expression pour cela :
«Les remèdes sont parfois pires que les maux ».

Nous vivons une période, qui sur le point de la terreur et de son utilisation, aurait sans doute interpellé les philosophes en question.
Les nôtres font des voyages aux Etats-Unis et nous expliquent qu’il s’agit en fait d’un grand Pays, amoureux de la Démocratie et que nous sommes trop cons, trop franchouillards pour saisir la réalité américaine.
Mon cher BHL, j’aurais adoré avoir les moyens d’aller plonger au cœur de la société américaine. Je suis pour l’instant dans l’obligation de me contenter de ce que peuvent m’en dire les parlementaires européens, qui sont mes représentants.
Et je vous assure que les méthodes employées pour défendre la Démocratie me paraissent pour le coup sacrément fascistes !
Alors, oui, sans doute et je l’espère le peuple américain est tel que le décrit BHL dans son dernier livre, mais ses dirigeants…

Soyons bien d’accord, les terroristes sont des ordures immondes.

Continuons à enfoncer les portes ouvertes et convenons ensemble qu’aucune cause, aussi juste soit-elle ne justifie de tuer des innocents afin de TERRORISER et d’imposer sa vision des choses.
L’affaire Battisti, la position de certaines personnalités de gauche sur cette  question me laisse d’ailleurs pantois, parce que les choses sont claires :

Un terroriste doit être jugé, et mérite une sanction lourde, à la mesure de la barbarie de ses actes.

Toutefois…

Toutefois, pratiquer de réels enlèvements sur des citoyens; qu'ils soient criminels avérés ou fortement  soupçonnés de l'être; ne pas leur dire pourquoi ils sont arrêtés; se livrer sur eux à des actes de torture fait de nous des terroristes, à notre tour.
Les lois sont là pour nous protéger de « ces gens là ».
Elles sont là afin que nous pesions, ENSEMBLE.
Au travers de lois communes, de principes quasi-universels qui auraient valeur d’exemple, et permettraient de poser les fondations d’une société refusant la violence comme moyen d’expression.

Au lieu de cela, Bush et ses amis (européens ?) se livrent aux enlèvements, aux menaces, aux tortures.
Tout accusé à le droit de savoir pourquoi il est détenu, toute famille a le droit de connaître le sort de ses membres.

Nous ne pouvons combattre la terreur par la terreur, le terrorisme par le terrorisme d’Etat.

Je ne peux choisir entre Osama et Georges, la ressemblance finit par être trop troublante…


Documents, Liens:

L'article du Nouvel Observateur.

Le travail des journalistes d'enquête, leur rôle auprès de la commission européenne temporaire.

La page du site relative aux cas des six prisonniers bosniaques.




Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://infocraties.zeblog.com/trackback.php?e_id=41327

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Reprendre la parole... - Blog créé avec ZeBlog