Reprendre la parole...

http://infocraties.zeblog.com/



...Surtout lorsqu'on me demande de fermer ma gueule!


Add to Technorati Favorites

Pour s'y retrouver


Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Contacts

Catégories

Liens

Derniers billets

Compteurs

Fils RSS

Appellons "un chat, un chat". Gaffe aux coups de griffes!

Par Infocrate :: 22/05/2006 à 10:36 :: 7. Fascisation des esprits


Nicolas, aime la France ou quitte la !

Oui, Nicolas à raison. Et puisqu’il n’aime pas la France, je l’invite à mon tour à la quitter.

Ce qui me fait penser qu’il n’aime pas ce pays ? Je crois qu’il ne le comprend pas, sur le plan historique et philosophique, d’une part. Et qu’il risque de sérieuses déceptions sur le plan politique, d’autre part.

On ne peut pas aimer la France et mener une « politique de perdant » telle que la sienne. Lui qui prône l’efficacité, le résultat concret, « la preuve par les chiffres », nous prouve, qu’une fois de plus, il choisira la facilité, la voie de la résignation.

Les étrangers ne sont pas intégrés, les « flux migratoires » sont ingérables ? Fermons nos frontières ! Nous sommes tellement bien entre français pure souche. Gouvernés par un fils d’immigré hongrois. Si intégré qu’il en devient raciste!

Les causes de ces flux migratoires ? Arrêtons de nous torturer l’esprit avec ces considérations gauchistes…Il est utopique de parvenir à gérer ces phénomènes au plan mondial, soyons sérieux !

A moins que ce ne soit un besoin de serrer leurs gosses dans leurs bras et de vouloir simplement vivre auprès d’eux, qui nous amène tous ces étrangers ?
Mais il s’agit là de considérations humanistes et Nicolas fait de la « politique-résultats chiffrés- preuves à l’appui – top efficacité », pas de la politique pour améliorer les conditions de vie de ces congénères, ou français alors, pas plus, faut pas déconner…

Quoi qu’il en soit, s’ils fuient un régime dictatorial, qu’ils se dépêchent, parce qu’a compter de Mai 2007, ce sera pareil ici !

Non, décidément Nicolas a des idées fabuleuses, limpides (simplistes ?). Fermons les frontières, et restons entres bons français et bons étrangers, d’un niveau intellectuel décent, suffisant tout au moins pour adhérer à nos idées libéralos-eugéniques…

J’ai commencé à lire le projet de loi de Nicolas Sarkozy, "l’homme qui aime sélectionner".

Il traite notamment de la mise en place d’une « formation à la citoyenneté française » :

« Art. L. 311-9. - L'étranger admis pour la première fois au séjour en France et qui souhaite s'y maintenir durablement prépare son intégration à la société française.

« À cette fin, il conclut avec l'État, dans une langue qu'il comprend, un contrat d'accueil et d'intégration par lequel il s'oblige à suivre une formation civique et, lorsque le besoin en est établi, linguistique. La formation civique comporte une présentation des institutions françaises et des valeurs de la République notamment l'égalité entre les hommes et les femmes. La formation linguistique peut être sanctionnée par un titre ou un diplôme. Le cas échéant, l'étranger bénéficie d'un bilan de compétences professionnelles.

« Un décret en Conseil d'État fixe les conditions d'application du présent article. »

Belle idée, formulée maladroitement, mais belle idée tout de même. Et je le dis sans arrières pensées. Mais Nicolas Sarkozy finit par me foutre une telle trouille que j’aimerais qu’on couche tout de suite, par écrit, les modalités d’applications d’une telle loi. J’imagine mal les « camps de rétention » transformés en charmantes salles de classes, avec dans le rôle des professeurs dévoués et bienveillants, les ex-membres de la police de l’immigration, nouvellement créée.

Je suis cynique, malheureusement, mais j’imagine plutôt M. X ou Y refoulé parce qu’il n’arrive pas à prononcer correctement la phrase « Si je retournes au pays, le pouvoir en place me fera égorger » ou les sarcasmes du flic de l’immigration qui se fend la gueule en expliquant qu’il faut pouvoir dire en bon français « Je veux vivre avec ma famille ».

J’ai continué à lire tout de même et l’art. 5 m’a rappelé les mauvaises heures de certains régimes passés  :

I. - L'article L. 314-2 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile est ainsi rédigé :

« Art. L. 314-2. - Lorsque des dispositions législatives du présent code le prévoient, la délivrance d'une première carte de résident est subordonnée à l'intégration de l'étranger dans la société française, appréciée en particulier au regard de son engagement personnel à respecter les principes qui régissent la République française, du respect effectif de ces principes et de sa connaissance suffisante de la langue française dans les conditions définies par décret en Conseil d'État.

« Pour l'appréciation de la condition d'intégration, l'autorité administrative tient compte de la souscription et du respect, par l'étranger, de l'engagement défini à l'article L. 311-9 et peut saisir pour avis le maire de la commune dans laquelle il réside. »

Le pouvoir que l’on confie aux quelques crétins de maire proches du FN me paraît aberrant. Quand j’entends les propos d’Eric Raoult -qui n’a pas besoin d’être proche de partis nazillons pour approcher le niveau de leurs réflexions- , j’en frissonne…

Du reste, au vu de l’ensemble du projet de loi, nous n’aurons jamais recours aux maires, les « mauvais élèves immigrés » étant filtrés directement à la source !

Puis j’ai repensé à cet autre projet de loi qui prouve que Nicolas Sarkozy mène une politique de résignation. Et face à des gosses, par-dessus le marché !

Nicolas prévoit de s’occuper des « enfants à problèmes ». Louable intention.
Mais méthode simpliste et radicale, une fois de plus… Il prévoit de passer les crèches aux karcher et d’inscrire « Maison d’arrêt » à leurs frontons.
Cela évitera de se poser des questions de fond quant à la violence de NOS enfants, cela évitera de nous demander ce que NOUS en avons fait et comment remédier à cette violence…
Faisons dans l’efficace, un point c’est tout. "En taule les bébés racailles!" et aucune question quant aux échecs de notre système scolaire, entre autres.

Hitler préparait l’opinion à l’euthanasie des déficients mentaux et certaines « éxécutions » ont eues lieu avec la complicité des services médicaux…
Sarkozy prépare "l'élimination sociale" des "jeunes qui se sont écartés du droit chemin", pour reprendre la formule de ce torchon qu'est le
rapport BENISTI...

Non, vraiment, je ne peux pas voter pour un type qui baisse les bras, ou plutôt qui renonce à toute réflexion réellement politique.
Il devrait faire vivre la cité, la « polis »…Mais par son renoncement à tenter d’agir sur les véritables causes de la délinquance, par son découragement face aux origines de l’immigration, je ne crois pas qu’il en soit capable. Pire, je crois qu’il va la tuer (la politique française, pas l’immigration, quoique…)

Le fantasme eugénique repose sur la mise en place d’une sélection sociale, culturelle, raciale et génétique. On sait d’où viennent de telles idées.

Non, vraiment, je n’aime pas la France qu’il nous prépare. Mais il se trompe.
Même si un français sur trois dit adhérer à ses idées et à celles de ses amis, De Villiers et Le Pen, deux français sur trois continuent d’aimer la vraie France, celle qui oeuvre à améliorer la condition humaine, celle qui refuse la fatalité et qui l’a prouvé par le passé, à maintes reprises.

Et cette France là, lui, il ne doit pas l’aimer. Mais finalement, je vais lui proposer de rester, malgré nos profondes différences, et ainsi, peut-être, de mieux comprendre les valeurs de la République Française.





Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://infocraties.zeblog.com/trackback.php?e_id=41321

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Reprendre la parole... - Blog créé avec ZeBlog