Reprendre la parole...

http://infocraties.zeblog.com/



...Surtout lorsqu'on me demande de fermer ma gueule!


Add to Technorati Favorites

Pour s'y retrouver


Calendrier

« Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Contacts

Catégories

Liens

Derniers billets

Compteurs

Fils RSS

Ce que je me suis dit ce matin, en ne me rasant pas.

Par Infocrate :: 22/05/2006 à 10:24 :: 7. Fascisation des esprits

 

Texte du 14/03/2006, réaction aux propos de N. Sarkozy concernant le rôle des "barbus" dans les émeutes des banlieues, face à l'assemblée nationale.

Il y avait longtemps que Nicolas ne nous avait pas fait part de ses pensées du jour, déclenchées visiblement par ses séances de rasage matinal.

Je l'appelle Nicolas, parcequ'un homme qui me parle de ses réflexions persos, de celles que l'on a face au miroir chaque matin, ben, pour moi, un homme comme ça, ça devient naturellement un proche, un membre de la famille.
Sauf qu'en ce qui me concerne ce serait plutôt le tonton un peu réac, avec qui on évite soigneusement de parler politique le dimanche après-midi après le repas familial un peu trop arrosé.

Tu vois, Nico, des fois, en matière de comm', on se plante. Suffit pas d'avoir l'air proche pour qu'on t'aime. Et d'ailleurs, tu sais, mon tonton réac, un peu FN, comme toi, je peux pas le blairer à vrai dire.
"Je me disais ce matin, en me rasant...", sérieux, tu nous prendrais pas pour des cons?
Comme s'il suffisait d'évoquer tes problèmes pileux pour que tu deviennes sympa, presqu'accesible.

Il semblerait d'ailleurs que ta stratégie de communication tourne essentiellement autour de l'évocation du poil, sous toutes ses formes, rasés ou pas.
Ainsi, tu déclarais à l'assemblée, en pleine période de montée des violences urbaines, que "nous n'avons pas besoin des barbus", affirmant par cette très fine allusion, que les mouvements de colère des quartiers étaient pilotés par de dangereux réseaux d'islamistes terroristes.

J'ai cessé de me raser depuis ce jour là!
Nicolas n'a pas besoin des barbus? Qu'a cela ne tienne, je n'ai jamais pensé avoir besoin de lui.
Tu vois Nico, je suis barbu, mais je ne suis ni terroriste, ni habitant d'un quartier défavorisé, même pas musulman, MEME PAS D'ORIGINE ETRANGERE!
Le populisme, par nature, n'utilise que des idées simples(-istes?), claires (de peau?) et donc ne me satisfait pas.

Jusqu'ici ces idées étaient défendues par un parti différent du tien.
Un rapport de tes propres services (les renseignements généraux) dément d'ailleurs tes dires...

En fait, "la France d'après" dont tu parles, je n'en ai pas envie.
Pas avec à sa tête le représentant d'un parti qui a foutu par terre le tissu associatif, "épuré" les fichiers de l'ANPE, prôner la répression, la censure, malmené les acquis sociaux, attaquer le code du travail, etc...
Je rappelle également ici qu'
Amnesty nous a épinglé, nous la France, le pays des droits de l'homme pour nos violences policières...
Je me souviens des manifs lycéennes, des émeutes en banlieue. De ton action au ministère de l'intérieur, dans sa globalité.

Alors "la France d'après", je ne sais pas, j'ai déjà du mal avec la France d'aujourd'hui, celle qui, d'après les sondages, t'aime tant.

Je ne sais pas pourquoi, mais même si franchement ça m'a fait sourire la première fois, Joey Star qu'appelle au vote, ça me fait du bien. Diams et Djamel, ça me réchauffe le coeur et je me joins modestement à ces français là, ceux qui entre autres, constituent "ma France d'après".

Mes valises ne sont qu'a moitié faites pour 2007...



Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://infocraties.zeblog.com/trackback.php?e_id=41309

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Reprendre la parole... - Blog créé avec ZeBlog