Reprendre la parole...

http://infocraties.zeblog.com/



...Surtout lorsqu'on me demande de fermer ma gueule!


Add to Technorati Favorites

Pour s'y retrouver


Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Contacts

Catégories

Liens

Derniers billets

Compteurs

Fils RSS

"Que faire de concret?" Lapalissades et truismes en tous genres!

Par Infocrate :: 25/07/2007 à 12:54 :: 9. Billets d'humeur


La question de Louisa, dans le commentaire de ce billet-ci, avait engendré un certain nombre de réponses de ma part.

Je les résume ici, pour les fainéants (comme moi!) ou pour mes visiteurs qui n'auraient pas envie d'aller lire le billet en question et ses commentaires. En même temps, si vous faîtes partie de cette seconde catégorie, je me demande ce que vous foutez ici... ;-)

Signer les diverses pétitions qui se "montent" sur le Net, participer aux manifestations, ou, et c'est là que je veux en venir, RELAYER l'information est un début de lutte, une forme non-négligeable de contestation, répondais-je alors à mon interlocutrice.

BIEN.

Ces idées une fois posées, formulées, je m'empressais de les pondérer, et d'en relativiser l'efficacité:

Les pétitions? Mouais... Elles ne sont pas toujours suivies de résultats, voire rarement. Je les signe, en quelque sorte, pour la forme, pour une "question de principe". Il est assez confortable de pouvoir manifester son désaccord depuis chez soi, derrière son écran, à coups de mails ou autre formulaires à remplir... L'efficacité de ce type de démarche reste toutefois très modérée.

Les manifestations? Certes, celles qui jouissent d'une adhésion certaine ont, nécessairement de l'impact, mais elles sont peu nombreuses...

Relayer l'information officieuse? (là, il va falloir aller lire le billet, désolé pour les paresseux de la rétine!)
Mouais, encore.
Je le fais depuis fin 2004, et je vous avoue que ce "mode d'action" ne paraît guère productif. Et il ne s'agit pas seulement d'un manque d'efficacité ou de talent de ma part, puisque les instigateurs des revendications que je relaie ne rencontrent guère plus de succès...

Alors, pour reprendre la question de Louisa, "Que faire de concret?"

Et c'est là, à cet instant précis de mes modestes réflexions, que m'est apparu la nécessité d'enfoncer le clou, une fois de plus.

Les pétitions ne sont efficaces que dans la mesure où les causes qu'elles défendent, les revendications qu'elles soutiennent trouvent écho dans "l'opinion publique".

Les manifestations auxquelles nous pouvons participer ne sont efficaces, prises en compte que dans la mesure où celles-ci rassemblent un nombre certains de participants, et donc, encore une fois, rencontrent une certaine adhésion des "masses".

Relayer l'information officieuse, celle que l'on déniche hors des sentiers battus de TF1 et France2, hors des pages du "Figaro" et du "Parisien" (ou du "Midi Libre")...
Moué tertio. Encore faudrait-il que le citoyen lambda s'y intéresse, et il semblerait que c'est loin d'être le cas.

Alors quoi? La solution serait-elle d'agir sur ce dernier point:

Le "déficit d'information réelle" dont souffre nos concitoyens?
La solution serait-elle de tenter d'imposer NOS débats aux médias officiels?

Deux problèmes majeurs viennent s'opposer à cette piste de réflexion:

1. Je ne doute pas que "d'autres", bien plus compétents que mes quelques amis bloggeurs et moi-même s'y soient cassé les dents. Nombre de "médias alternatifs" ont choisi, par la force des choses, la scission pure et dure. La TéléLibre.fr, Rue89.com en sont de bons exemples.... Signe qu'il est impossible de produire une "information libre" au sein des rédactions muselées par les grands groupes qui les détiennent.

2. Quand bien même parviendrons-nous à pénétrer ces fameux médias officiels, nous n'emporterions en rien l'adhésion populaire nécessaire à tous mouvements d'ampleur suffisante pour changer les choses... La propagande a fait son oeuvre.

D'où mon billet du 24 Juillet. (Bon, allez le lire, ce sera réglé!)

Le ver est dans le fruit. Pire. L'arbre entier est pourri.

Cette longue suite d'évidences en fera sûrement sourire plus d'un.
Pour les autres, vos idées en matière de moyens d'actions m'intéresse.
Parce que, personnellement, je ne vois plus guère d'issue...



Découvrez Marka!


Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://infocraties.zeblog.com/trackback.php?e_id=229361

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Reprendre la parole... - Blog créé avec ZeBlog