Reprendre la parole...

http://infocraties.zeblog.com/



...Surtout lorsqu'on me demande de fermer ma gueule!


Add to Technorati Favorites

Pour s'y retrouver


Calendrier

« Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Contacts

Catégories

Liens

Derniers billets

Compteurs

Fils RSS

Gauchiste? Sans doute. Parano? J'espère...

Par Infocrate :: 05/05/2007 à 0:05 :: 9. Billets d'humeur



Je voulais m'atteler à la rédaction d'un billet sur le match de Mercredi soir.
Non, pas celui qui opposait le Milan AC au club de Manchester United, l'autre, évidemment.

"La Cruche contre le Tyran".

Et puis à quoi bon? Nous sommes Samedi, tout a déjà été dit, écrit, analysé, commenté.

Tant sur l'incompétence flagrante et sur l'inconsistance déprimante de Segolène Royal.
Que sur la violence contenue et les mensonges flagrants de Nicolas Sarkozy.

Oui. Il s'agit bien d'un match NUL. Mais ce n'est pas au score que je pense lorsque j'emploie ce qualificatif.

Las de n'y rien trouver, nos analystes politiques ont pointé les erreurs de chiffres des deux candidats. La colère de l'une, l'impassibilité de l'autre. Et nos journalistes de s'extasier sur "la qualité du débat"...
On ne sait plus trop, de tout ce que l'on peut lire et entendre sur le sujet, si c'est bien l'échange qui était d'un piètre niveau, ou si ce sont les commentaires qui en ont été fait.

L'un ne va pas sans l'autre, me direz-vous sans doute.
Certes.

Je cesse ici d'évoquer ce sujet -puisque je disais plus haut qu'il était vain de le faire- et en viens directement à ce qui me préoccupe réellement au sortir de ce débat :
Il semblerait que Nicolas Sarkozy soit perçu comme le gagnant du "match" en question.
Entre 53% et 54% d'intentions de vote pour le candidat UMP, selon les sacro-saints organismes de sondage.

C'est toutefois une sorte de constante depuis le 1er tour.
Qui semble coincider avec les discours que l'on peut entendre ici ou là.

Jeudi matin. La petite dernière entre en chirurgie ambulatoire pour une opération bénigne.
Extrait d'une discussion avec une femme dont le fils est également hospitalisé. Je retranscris ses mots le plus fidèlement possible:
"Je sais pas qui va passer Président, mais j'espère qu'y fera un bon coup de nettoyage."
Regards entendus, je suis de son côté, forcément...

Lu sur un blog, les propos d'un employé de je ne sais plus quelle administration, qui jubilait d'avance à l'idée que "(...)tous ces gens qui vivent au crochet des autres, ben, ils vont comprendre qu'il va falloir se démmerder maintenant".

Lu et relu à longueur d'échanges sur divers forums: "(...) vous les gauchistes...", qualificatif péjoratif, souvent mal maitrisé, qui précède souvent les insultes, ou au mieux, tente maladroitement de clore le débat.

Si s'indigner lorsque cinq flics cognent un interpellé manifestement mis "hors d'état de nuire", c'est être gauchiste, oui, je le suis (quotidiennement, malheureusement...)
Si penser qu'un enfant doit être scolarisé, quelle que soit la situation administrative de ses parents, c'est être gauchiste, oui, je le suis.
Si penser que ce même enfant et sa famille doivent pouvoir vivre ici en sécurité, plutôt que de risquer la mort pour des raisons économiques ou politiques dans leur pays d'origine, c'est être gauchiste, oui, je le suis.
Si penser que la manne représentée par les bénéfices des "grands groupes" devraient être redistribuée plus équitablement, c'est être gauchiste, oui, je le suis.
Si penser que la liberté d'expression est menacée, dès lors que les medias sont tenus par des impératifs d'ordre  "commerciaux-financiers" qui les musèlent, c'est être gauchiste, oui, je le suis.
Si tenir à l'Histoire de la France, au point de s'indigner lorsqu'elle est totalement récupérée, violée, à des fins électorales, c'est être gauchiste, oui, je le suis.
Si frissoner de dégoût lorsque l'eugénisme et la sémantique nazie affleure dans certains discours, c'est être gauchiste, oui, je le suis.

La liste ci-dessus n'est pas exhaustive, évidemment.
J'espère toutefois que ces "nouveaux français", qui voient en moi un dangereux gauchiste paranoïaque, ont raison.

Au vu de l'initiative suivante, nous sommes dans ce cas toute une légion de dangereux agitateurs...
(Et si vous lisez ce dossier, vous constaterez de surcroît qu'un fervent athée (!), comme moi, peut rejoindre les idées défendues par "Témoignage Chrétien", comme quoi la société bipolaire de Sarko, tout n'est pas si simple, tout ça, tout ça...)

Alors, oui, j'espère que je me trompe et que Nicolas Sarkozy n'est pas celui que je crois.
Je n'aurais, de toutes façons, que déplaisir à devoir dire : "On vous avait prévenus".

 


Découvrez Fatals Picards!


Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://infocraties.zeblog.com/trackback.php?e_id=192388

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Reprendre la parole... - Blog créé avec ZeBlog